[Experience Matos] Pédales semi-automatiques

Petit retour d’expérience sur les pédales semi-automatiques de débutant (mais pas que?).

Les pédales automatiques

Comme je roule autant en mode rando sportive qu’avec des gagas d’enduro, j’ai toujours tendance à choisir du matériel entre deux. Un vélo ni XC ni enduro, des pneus qui roulent mais qui accrochent, pas trop lourds mais solides… Des compromis.

Et dans ces compromis se pose la question des pédales. Plates ou auto.

Les deux ont leurs avantages, leurs inconvénients, et le débat ne semble pas tranchés. Pour ma part, rouler longtemps sans pouvoir tirer en pédalant, ça me gène. Et descendre des portions trop techniques ou engagées en étant accroché au vélo, ça me bloque. Les dernières chûtes ayant entrainé des dégats parce que j’étais accroché au vélo.

Si bien que depuis pas mal de temps je roulais en pédale auto suffisamment larges pour pouvoir faire les descentes sans clipser. C’est loin d’être idéal mais suffisant pour me rassurer et ne pas toujours bloquer les freins à la première difficulté.

J’étais sur le modèle CrankBrother Mallet Enduro, qui offre une surface d’appuis et des picots suffisants pour ne pas glisser sans être clipsé.

image

Mais ça reste insuffisant pour lâcher un peu les gestes dans des descentes mouvementées, et il reste nécessaire de rester un minimum attentif à ses pieds. Pour moi, ça restait préférable à la peur que me procurait le fait d’être attaché.

Les pédales débutants

Puis je suis tombé sur leurs petites soeurs, les Double Shot, en promo. Même interface coté cale, et de l’autre coté, c’est de la pédale plate.

image

Je suis passé sur l’idée que ça faisait débutant. Ca s’essaye. Sur le principe, vue ma pratique, c’est pas trop mal. Je pédale clipsé, je descends sans l’appréhension de ne pas pouvoir décrocher si besoin et le pied tient mieux sur la face plate.

Il m’a fallu un peu de temps pour prendre l’habitude de trouver la bonne face, mais ça se fait. Déclipsage en bas, remise du pied en haut, sur la face plate, ça va vite et je cherche pas. Le seul inconvénient sur le principe, c’est pour faire un chrono en descente : perdre le contact avec la pédale, ça devient impossible de trouver la bonne face sans pédaler. Une chance sur trois : soit ça pose sur la cale et faut faire gaffe, soit tout va bien, soit ça clipse et je crispe, transpire et m’arrête. Cela dit, ça reste suffisant pour moi, au pire je ralenti et me replace, tant pis pour le chrono.

Bref système adopté.

Mais améliorable. Sur ce modèle, la surface plate reste trop limitée et ça ne permet pas de tenter des Bunny Up en étant à l’aise. De plus décrochages fréquents sur les relances, car la cale de la chaussure a tendance à prendre appuie sur les picots, et ça glisse. Il suffit de régler plus bas les picots centraux pour éviter ce problème, mais c’est dommage.

Coté amélioration aussi, les chaussures ont leur importance. La plupart des chaussures auto ont des semelles assez rigides et surtout une gomme très peu souple et ne sont pas faite pour « coller » aux pédales plates. Il existe des chaussures mixtes à privilégier. Pour ma part, je suis passé aux Nortwave Enduro Mid, qui ont leur semelle en deux parties, mais il y en a d’autres (Five Ten Kestral ou la Giro Chamber par exemple).

image

Autre point aussi : ce modèle de pédale est en effet dédié plutôt aux pratiquants occasionnels et n’a pas la solidité des Enduro Malet. 400km et les pédales sont bien rincées.

Vraies pédales semi-automatiques?

Entre temps le concept a l’air de faire un peu plus sa place et de vrais modèles ont l’air de sortir. Histoire de continuer le test, je pars sur des Funn Mamba, en SPD. Ca a l’air simple et efficace.

Pour le coup, en descente ça change la donne. C’est la première fois depuis longtemps que je roule sans penser à mes pédales… Ca tient, ça peut pas glisser, la surface est énorme et la cale de la chaussure ne peut pas gêner. Avec les bonnes semelles, ça fait largement le taf.

Coté cale, système SPD efficace, ça suffit largement pour moi. On n’est pas dans de la pédale légère, mais on n’est pas beaucoup plus lourd que des XTR avec cage (<50g).

Seul bémol, coté cale, il faut enlever les picots, qui empêchent le pied de tourner, et qui rend parfois difficile le déclipsage d’urgence. Et même sans les picots, la surface est telle que ça accroche un peu. Ce n’est pas rédhibitoire, en montée sur DFCI, l’urgence est rare.

Et donc?

Pour moi c’est adopté. Il parait qu’on est des éternels débutants…

Il y a peut-être des améliorations possibles, mais sur le principe ça me convient. Peut-être que d’autres modèles sont encore mieux, il y en a de plus en plus (DMR Versa, Shimano XT T8000), ou d’autres systèmes comme les Magped à aimant.

Par contre, je doute que ça convienne à tout le monde. Seuls ceux qui hésitent pour des questions de confort, moral ou de rendement, peuvent y trouver leur compte. Ceux qui hésitent pour des questions de performances, je ne crois pas que ce soit pour eux. Même si ça s’essaye parce que ce n’est pas si déconnant au final.

2 J'aimes

Top résumé, bien présenté, même si sur qqs points j’ai un autre avis.

Cocorico achetez français !
Je monterais ça plutôt sur le vélotaf…

1 J'aime

Merci :stuck_out_tongue: , mais c’est fait pour discuter hein, c’est juste une expérience, à compléter par celles des autres…

Y’a pas mal de modèle plus « gravel ». La Link, elle a la face plate pas du tout accrocheuse pour du VTT me semble.

Mon expérience sur les semi-automatiques : j’en ai eu pour débuter, me disant que ça permettait de choisir. EN fait c’est le hasard qui se met à choisir dès qu’on est dans une situation un poil engagée. J’ai trouvé que c’était un fausse bonne idée.

A cette époque reculée, Time avait fait un modèle plus lourd d’un côté et qui se positionnait toujours sur la même face, je ne sais plus laquelle. Le mouvement du pied était donc prévisible : soit ne rien faire, soit faire faire un demi tout à la pédale. Un de mes potes en avait. Mais avec le temps, il est passé à des pédales auto classiques.

Les pédales à cage, et le fait de pouvoir rouler non clipsé, je n’y ai jamais cru non plus, l’adhérence est en général tellement précaire sur la cale sans clipser que ça ne sert pas à grand chose. La cage sert surtout à avoir un appui que l’on sent mieux, je trouve.

Moi je dis flat pedal only…
:slight_smile:

J’ai essayé les autos, je suis revenu aux plates.

Oui. Mais dans une situation engagée, si tu cherches la pédale, c’est que c’était déjà trop engagé :stuck_out_tongue: .

Les pédales SPD avec cage, j’en ai essayé plusieurs, c’est pas concluant. Le système sur la pédale ressort trop et sans être clipsé tu es en équilibre sur la cale. Il faut essayer les Mallet Enduro, sans clipser, tu es en appui que sur la cage. Mais ça reste une cage trop petite, et ça vaut pas une plate.

Ce qui m’emmerde avec les clips, c’est que je sais que je ne tente pas un passage qu’à cause de ça. En descente et en montée d’ailleurs.

C’est ce que je vais commander pour le vae, clipé pour les longs trajets, libre pour aller en ville

1 J'aime

Dans une section engagée, il m’arrive de sortir un pied, pour x raisons. Ensuite si je remets le pied sur la pédale, je ne veux pas de doute à ce moment là.
Donc soit pédale auto qui clipe facile, soit plates.
Le fait de se sentir attaché avec les pédales auto c’est dans la tête, ça d’éclipse quand même super vite… Mais je ne dis pas que je ne suis pas atteint aussi.

C’est ce que j’ai sur mon velotaf .
Comme ça quelque soit la chaussure j’ai toujours une face adéquate.
Mais en gros c’est ça : pour les longs trajets, je préfère avoir des chaussures de vélo, histoire d’avoir le pied bien positionné et calé, et pour les trajets courts chaussures de ville ou banquettes.

Avec un 29 aucun soucis !
Jamais de doute ni en montée ni en descente :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Et le cas du vélotaf quand tu te fais déposer par un collègue et que t’as oublié tes chaussures de vélo à la maison pour rentrer, indispensable les mixtes !

2 J'aimes

Sympa tout plein cet article. Sur mon vélotaf-voyageur, j’ai des pédales doubles faces. C’est pratique à l’usage mais un peu chiant car on cherche en permanence le bon coté. C’est ce qui me ferait réfléchir mais en lisant ton test je serais curieux d’essayer un jour les Funn, car en mode « passage chaud » l’appui doit être top.

En tous cas, elles doivent être très polyvalentes, une des faces est prévue pour faire de la GRS, c’est marqué dessus !

Sur la face plate, c’est de la pédale plate et la cale de la chaussure ne touche rien. C’est confort moral en descente.

Voui voui…c’est trés sympa comme concept. Bon aprés est-ce utile à Miribel :wink: ?

1 J'aime