Ca roule comme sur des roulements

Là ça sent clairement le sous dimensionnement des pièces.

Essayez sur un boitier de pédalier : il m’est arrivé d’en avoir qui donnaient clairement des signes de faiblesse (on sentait des crans, ou je le retrouvais bloqué après avoir lavé le vélo) : à l’ouverture, les roulements étaient quasi secs, avec une vieille pâte brune dedans. Lavage, graissage, ils sont repartis pour 6 mois à un an.

Celui du bas prend l’eau de la roue, il est clairement plus sousmis aux éléments. Graisser abondamment l’extérieur ne peut pas lui faire de mal, mais si l’intérieur manque de graisse, c’est mort.

1 J'aime

Possible. En tout cas ce n’est pas un pb de graisse je pense, les roulements sont loin d’être secs, la graisse est comme neuve… mais il y a clairement du cran.

Après j’ai qu’un vélo, pas prévu pour de l’enduro, et il roule au final beaucoup et pas toujours dans son programme, avec plus de 100kg sur le dos. Et sans doute une petite faiblesse de conception, corriger il me semble sur le dernier modèle…

ça joue c’est certain. Le même vélo avec Kroll dessus, les roulements tiendraient bien mieux.

Les roulements dans une suspension ne roulent pas assez justement, ils oscillent simplement, et donc se marquent bien plus vite. Sachant qu’en plus la graisse n’y bosse pas à bonne température, on imagine facilement que les billes finissent par pousser la graisse dans la zone où elles ne vont pas et bossent ensuite à sec.
ça vaudrait le coup d’essayer d’en ouvrir des neufs et de les remplir entièrement de graisse (assez fluide si possible) pour que les billes n’aient pas la possibilité de bouger ailleurs que dans la graisse (il ne faut pas le faire sur un roulement qui tourne, l’excès de graisse gêne la rotation), et voir si tu notes une différence d’usure (ou ne le faire qu’un côté du cadre, pour avoir une vraie comparaison).

A l’idéal il faut des roulements à aiguilles, qui supportent bien ce type d’utilisation. Il y en avait sur la bielette de mon Yeti.

faux argument… regarde JeanPhi… ses vélos souffrent pas des masses malgré sa densité osseuse :slight_smile:

Pfff MDR !!!

ET les couches de poussière successives et le poids qu’elles exercent, t’y a pensé ? :innocent:

Sur le Santa, dans la biellette, les roulements ne sont fermés que sur la face extérieure. A l’intérieure ils restent ouverts, et sont alimentés en graisse. On peut en rajouter avec un piston à graisse, sans démonter le vélo, ce que je fais tous les 2/3 mois.

Après, quand tu fais 100kg, le cran, il faut qu’il soit sacrément marqué pour le ressentir, donc bon, un changement de roulement tous les ans, on va l’faire…

et encore mieux que d’ouvrir des roulements et dégrader leur étanchéité… prendre des roulements directement bien lubrifiés pour notre usage ?

je me rerererépête, ça ne sert à rien de prendre des roulements de « marque » en se disant que c’est mieux, c’est de la qualité étoussa (dans le coude).
Il faut avant tout prendre un roulement pour usage agricole, pas pour une machine outil qui baigne dans l’huile et qui tourne super vite.
Bon pour un particulier, c’est dur d’aller voir skf et cie et leur demander la bonne version,surtout si tu vas chez le grossiste du coin.

Je n’ai pas d’action chez black bearing, j’ai fait quelques essais de leurs roulements, et même si leurs arguments sont un poil flous / pas quantifiables (« Graisse de qualité supérieure » blablabla), la qualité est là !

Sur les skis à roulettes, avec les roulements à ras du sol, avec des vitesses de rotation bien supérieures à nos suspensions mais loin des machines outils, avec des conditions parfois assez humides, voilà ce que je note :

roulement origine (souvent lubrifié à l’huile) < roulement B3 <<<< roulement B5

en gros, après une sortie « humide », un roulement standard grippe, voir se bloque définitivement.
les B3 étaient parfois un peu raides, mais j’ai réussi à les refaire tourner
les B5… RAS !
Pour bien faire les choses, j’avais un ski équipé d’un type de roulement, l’autre avec d’autres roulements, pour être dans les mêmes conditions de test)

Alors oui, ya de la graisse dedans, neuf c’est un poil moins fluide que ceux huilés. Mais après une sortie humide, le B3 ou B5 prend l’avantage sur le standard :wink:

ça reste à vérifier, j’ai l’impression.

C’est ce que j’ai pris pour les principaux du BO de mon STump, on verra. J’en ai aussi dans mon boitier de pédalier (en seconde vie, il vient du Stump de Carole, les roulements étaient mi-frais - ils grattaient - on va dire, je les ai nettoyés et dopés à la Super Web Grease, on verra)

Mais là, c’est différent, ça tourne (vite) au lieu de juste osciller.

B3, B5, c’est pas le jeu d’origine ? je ne sais plus comment c’est noté pour les roulements appelés à bosser à température plus ou moins élevée (et donc avoir une compensation des jeux à froid)
ou autre chose ? (il me semble qu’il y a des notifications spécifiques dans le monde du patin, genre ABEC machin)

Un truc que j’ai noté aussi : depuis que je ne lave quasi plus mon vélo (sauf pour les randonets où il voyage dans la voiture et sauf après une sortie boue liquide), j’ai l’impression d’avoir bien moins de soucis de roulements (hormis la roue libre de mon moyeu partie en morceaux l’an passé).

non ya pas photo
A part quelques rares roulements comme les CK, du moment que tu enlève le joint, tu le déforme un peu. Il n’est pas prévu pour être enlevé. C’est pourquoi je préconiserais d’enlever le joint côté intérieur, celui qui reçoit le moins de merde.

oui je sais. mais le test je l’ai fait pour valider leur argument b3 / b5 mieux graissé
et vu le résultat, quand j’ai du changer des roulements sur les axes de suspensions, j’y ai mis des B5 et depuis je n’y ai plus touché !
Le résultat est valable aussi pour les roulements de roues, galets,…

non, tu confonds avec le marquage ABEC, qui est un indicateur de la tolérance de fabrication (et pour des suspensions, mieux vaut prendre un chiffre « bas » (genre abec 3) qui autorise des défauts de coaxialité élevés, plutôt que du abec 9 qui nécessite un usinage type médical !
b3/b5, c’est les gammes chez black bearing, qui indique le type de lubrification

Ils font des serviettes de protection pour HT ?
Non sérieux, c’est une bonne idée (on était précurseurs sur ce truc, il y a 10 (15?) ans)

En effet j’ai mélangé d’une part avec ABEC, et aussi avec le marquage C2, C3, C4 … qui lui donne les températures d’utilisation. Dans le moulin de ma moto, ce sont des C3 qu’il faut. Une fois chauds, le jeu atteint est celui qu’il faut. Certains mettent des C4, pensant que le chiffre a un rapport avec la qualité … erreur.

Et tant qu’on cause de roulements, j’ai lu que lors des changements rapides de régime (passage de vitesses, rétrogradages) sur un vilebrequin (moto), les billes en viennent à glisser plutôt que tourner, ce qui détruit les roulements. Les roulements céramiques amènent un plus : les billes sont plus légères, elles ont moins d’inertie, ce phénomène est donc retardé, réduit.

C’est super intéressant tous ces trucs en mécanique, je trouve.

Et les MAX de chez eux, spécifiques au VTT, ils sont mieux chez eux que ceux d’origine ou que sur https://www.enduroforkseals.com/products/berings-individual/specialty-bearings/full-comp/ . Ou j’ai rien compris?

je sais pas, je ne les ai pas testés (ils étaient pas au catalogue à l’époque)
Bon vu la description, ils les ont certainement bien optimisés (remplissage de graisse, ne pas utiliser dans des roues,…)
Par rapport à des roulements d’origine, j’aurais tendance à dire que dans 90% ce sera mieux. Les roulements d’origine sont malheureusement rarement qualitatifs je trouve.
typiquement la marque enduro, ya des bons retours, comme des très mauvais. ça doit aussi dépendre du choix de graissage, de qualité, des joints,… (on peut avoir du super étanche mais avec des frottements, pas trop grave sur une suspension, ou du « fluide » mais moins étanche… pour les roues ? mais c’est moins durable)

Bon ça coûte pas bien cher à tester / comparer.

Yep… juste qu’il y a pas ma référence (7902 1Z MAX). Après sans doute que 2RS passerait, sans le graissage interne…

oui avec du 2 RS, donc joints, c’est foutu pour le graissage
Mais dans ton cas, tu peux prendre du 2RS et virer le joint coté graisseur !

ET balancer une graisse de qualité et adaptée dans le graisseur.

Bah je mets la graisse que me file Santa avec les roulements…

Mais je ne suis pas sûr que ce soit un joint sur le coté fermé…
https://www.kineticbikebearings.com/7902-1z-max.html

Il y a un joint plastique entre la coupelle extérieure et le roulement… Ca doit pas empêcher le 2RS de passer je suppose, même en laissant le joint.

Tiens d’ailleurs, question aux spécialistes : Lorsque Santa me renvoie les pièces, ils fournissent une espèce de « spacer split » qui se met entre les deux roulements (pièce 26-17625).

A l’origine, elle n’y était pas, mais sur les derniers kits ils l’ont ajouté.

J’ai essayé de la mettre, mais elle m’emmerde : une fois en place, impossible de faire accrocher l’outil pour retirer les roulements, le spacer split empêchant son écartement à l’intérieur… Heureusement que je m’en suis aperçu avant de monter le deuxième roulement.

Mais à quoi elle sert?

c’est un « joint » métal, ça empèche les gros morceaux de rentrer dans le roulement.
Et ça permet à la vieille graisse de ressortir

Ils filent quoi comme marque / gamme de roulements chez santa ?

non le joint « RS » ne prend pas plus de place que le Z. Et joint #12 protège mieux tes roulements que le Z

C’est pour éviter de trop serrer la bague intérieure de tes roulements. Ces roulements ne sont pas prévus pour une précontrainte latérale. Avec ce spacer, tu garantis que le roulement garde sa « position » (entre les 2 bagues inter / exter).
Sans la bague, tu diminue la durée de vie des roulements.

Pour ressortir les roulements avec la bague en place, tu vise d’abord avec un pointeau la bague dans la zone du décroché de la bague et tu tape au marteau. Bon c’est sur c’est destructif pour le roulement.
Dans les moyeux hope à l’avant t’as aussi un truc du genre, mais avec un tournevis t’arrive toujours à le bouger un peu de coté pour accéder à la bague et taper dessus.

Compris. Même si la contrainte n’est pas énorme? (Serrage à 4Nm de l’axe)

Ha… tu tapes sur la bague intérieure du coup? j’aime pas ça. La dernière fois que j’ai fait ça, sur le Canyon, j’ai la bague intérieure qui est sortie, sans la bague extérieure. Et après c’te galère pour la sortir…

Ce sont des Enduro.