Stage formation cadreur

3 J'aime

Ça fait un moment que ça me tente...

C'est très tentant ... pas mal d'artisans proposent ça. Et ça pourrait faire un projet de reconversion pour un passage en retraite progressif ...
Pour le congé formation, pour avoir droit à des jours, apparemment il y a une question d'agrément pour le formateur.

Sinon un SR, un TR, un Gravel, un route ?

Si tu es mobile je connais un cadreur quoi cherche à vendre son affaire sur Lyon. Je suis sur qu'il y a du potentiel. Il y a qq années je m'étais penché sur le sujet. A mon avis le gars forme le / la repreneur (neuse)

Les cycles Guedon ?

Yes. Ca fait des années qu'il cherche à vendre sa boite. Il a le savoir-faire et la clientèle. Mais à mon avis, ça mérite un gros coup de dépoussiérage. A l'époque où je m'étais un peu intéressé au sujet il y avait une belle marge de progression. Avec l'expension du marché du vélo, encore plus.

Je ne savais pas que ce n'était pas encore vendu. L'idée m'avait traversée l'esprit il y 10 ans déjà je crois !
C'est étonnant qu'il ne trouve personne.

J'ai vu passer un article il y a moins d'un an il me semble disant qu'il cherchait toujours un successeur. On a du s'y intéresser au même moment :wink: Je ne voulais pas partir seul sur l'histoire mais mes partenaires potentiels ne se voyait pas venir à Lyon.

Yen a un a grenoble également. Ça m'intéresse aussi à terme.

C'est là où le bât blesse, je n'ai strictement aucune idée du cadre à réaliser . ..

J'ai exactement le même soucis :grinning_face_with_smiling_eyes:. La vie est dure....

Vu que le truc me trotte dans la tête, je recense les cadreurs proposant la formation :

En marge, une carte des artisans en France : https://www.artisansducycle.fr/ipb/membermap/

On avait d'autres adresses dans le forum, je vais rechercher


1 J'aime

Retour sur ce lien que nous regardions à une époque :

http://www.spanner.org.uk

Franchement c'est le genre d'annonce que je trouverais inquiétante si je voulais monter ma boite. Si les cadreurs ont du temps pour faire des stages c'est qu'ils n'ont pas assez de commandes pour vivre du coeur de leur métier. Et en tant que client, claquer 3000 boules ^pour un cadre sur mesure fait par un cadreur qui s'est reconverti en 3 stages j'aurais de la la peine...le geste est probablement largement aussi important que les bases techniques. Il doit falloir des mois de pratique pour être au niveau. C'est comme si un passionné de cuisine allait faire un stage chez un chef étoilé et ouvrait un gastro ensuite.

Je pense prendre un peu de temps pour rencontrer le monsieur retraité de Cyfac qui fait ça à Pont-à-Mousson. Dans 5 ans, il aura peut-être envie d'arrêter ...

Quand j'ai fait mon cadre, les cadreurs avaient envie de partager leurs connaissances. Et au prix de la semaine, ils gagnaient plus de sous que de souder des cadres !
En 1 semaine tu as soudé un cadre mais tu ne deviens de loin pas cadreur ou soudeur, tu as tout le temps quelqu'un qui te tient la main !

Oh mon RL je te sens tout tristou.

Il peut y avoir plein de raison pour laquelle des cadreurs mettent en place des stages :

  • ils en ont marre de de ne voir personne de la journée et veulent rencontrer de l'humain, d'autres passionnés de vélos.
  • financièrement c'est peut être plus favorable (2 stagiaires minimum à la semaine). Va savoir s'ils ne travaillent pas sur un cadre aussi à côté des stagiaires.

Rien n'empêche de limiter le nombre de cadre qu'ils produisent seuls pour favoriser les stages.

Je ne te le fais pas dire. J'ai vu des créations d'un cadreur local qui par la suite à participé au concours de machines. Je peux t'assurer que les soudures n'étaient pas belles. Mais c'est en forgeant ...

Il faut bien faire des cadres pour s'améliorer en tant que cadreur. Tout le monde n'a pas l'opportunité de se voir embauché chez Victoire en tant que monteur et travailler le soir en s'exerçant à la soudure.

Pas étonnant, la soudure c'est un métier pointu qui demande de l'expérience, et à ça faut ajouter toute la connaissance des techniques du vélo.

Pb : on ne trouve pas de formation de cadreur, juste des stages.

Oui bien sur je pense qu'il y a une vraie envie de partager, c'est un truc de passionnés. Et c'est surement un super revenu de complément. Mais ça veut dire qu'ils disposent de temps pour le faire et qu'il n'y pas pas assez de taf' en fabrication. Sauf à ce qu'ils aient décidé de devenir animateurs de stages plus que cadreurs. C'est un business aussi.

C'est clair. Combien d'années pour devenir une main d'or ?

Je serais curieux de voir le cursus des soudeurs de chez Victoire ou Vagabonde.

Ce qui m'avait arrêté dans le projet de reprendre une boite, c'était justement que tout le savoir-faire était concentré dans une seule personne et que maîtriser la technique demandait des années.