Des coûts, pour vous et la société, de vos mobilités

Infographie intéressante :

Source : Étude faite à Vancouver en 2015.
Lien vers l’étude : http://movingforward.discoursemedia.org/CostOfCommute/ (avec un calculateur de coût…)

Bon demi week-end :slight_smile:
Fab’

Le truc de dire que la voiture coute a la societe en terme de route et d’infrastructure c’est aussi oublier que ces memes infrastructures sont employés par les Bus, par les vélos et par les marcheurs…
Sans routes et rues goudronnées, je vous dis pas le bordel.

Aller un petit chiffre, la Communauté d’agglo de Draguignan est en train de faire une voie verte.
Le premier troncon de 4Kms de long a couté 600 000€… Oui oui, faire une piste cyclable de 3m de large coute 150 000€ du kilometre.

Ca dépend du montant des dessous de table :smiley:

S’il n’y avait que des vélos et des bus, on n’aurait pas besoin de routes/rues aussi larges donc ça coûterait moins.

2 J'aimes

bof, regardes les petites routes de l’arriere pays, elles sont a peine plus large que y a longtemps. Fallait bien y passer les charettes.
Apres meme sans voiture si tu as besoin de faire passer:
*/ Des bus
*/ Des camions car faut bien livrer les commerces

tu va te retrouver avec a mon avis 90% des routes d’un territoire de la meme largeur qu’aujourd’hui.
Quand aux rues en ville, une rue large c’est aussi une qualité de vie ameliorée, plus de soleil qui rentre dans les maisons, moins de vis a vis.
Bcp de rue dans les villes europpéeenes n’ont pas vraiment changer de largeur au cours des 100 dernieres années. Tu prends l’exemple de Draguignan, quand tu vois des photos de la fin du 19ieme, debut du 20ieme, les rues de la villes sont les memes qu’aujourdhui.

S’il n’y avait que des vélos : usure des routes négligeable
S’il n’y avait que des bus : pas d’emprise pour le stationnement (mais usure des routes)

Le plus gros de l’usure des routes c’est les poids lourds (camions, bus…)
Une route sans rien faire se dégrade aussi très rapidement.
Les gorges de Chateau double sont fermés depuis 2010 suites aux inondations. La route ne voit plus que des passages très occasionnels de vélo (quelque uns par semaine). Pourtant elle est train de disparaitre petit à petit. Pleins de trous de sont formés, le bitume part en capilotade etc etc.

A mon avis le problème ne se pose pas de la même manière selon que l’environnement est rural ou urbain.
Sur certaines artères Bruxelloises par exemple, la ou une bande asphaltée suffit pour le bus, il en faut 5 pour accueillir le même nombre de navetteurs.
Et si tu ajoutes l’espace public aménagé pour le stationnement des automobiles, j’imagine sans peine que le seul coût de l’infrastructure dépasse largement celui nécessaire aux transports publics.

Contre 5 millions du km pour 1km de 2X2 voies automobile.
Et la aussi j’imagine sans peine que les coûts d’entretien et de réfection n’ont rien de comparable.

1 J'aime

Ce que je vois des nouvelles zones d’habitat que je visite maintenant, elle sont composées de blocs d’immeubles à appartements de 3 ou 4 étages avec 10 à 20 logements par immeuble. Et au pieds de ces immeubles, s’ils sont largement espacés les uns des autres, c’est pour y mettre un océan de bagnoles en stationnement. J’ai peine à croire que la qualité de vie y gagne quoi que ce soit. D’autant que ces immeubles sont rarement construits en tenant compte des offres publiques de transports.

C’est fonction de la taille du camion.
Si c’est pour livrer le centre commercial installé en périphérie, auquel on ne peut se rendre qu’en voiture, le 38 tonnes de 15m de long s’impose.
Si c’est pour livrer la superette du village une camionette suffit.

2 J'aimes

si tu es un transporteur, tu as interet a optimiser tes livraisons. J’ai une superette dans la rue ou je bosse. Toute petite rue a sens unique. Ben c’est un semi remorque qui la livre car y a trop de trucs a livrer pour que ce soit rentable en petit camion.
Meme pour livrer des commerce plus petit en general ce sont des 12t qui livrent et c’est deja bien gros.
Si tu utilise des camionettes pour livrer tu vas augmenter de facon tres significative ta consommation carbone par Kg livré. Donc sur 15 ans tu vas economiser un peu sur l’entretien des routes mais tu vas bruler bcp de carburant en plus pour livrer au final la meme chose.
Bref pas evident.

Tout comme favoriser le commerce local et blabla… Vendredi, j’ai fait tourner le commerce local. Je suis allé dans un premier village (Callas) pour acheter du savon fait sur Seillans, ensuite je suis allé chercher des fromages direct a la ferme a Chateaudouble et puis j’ai pris mon pain dans la tres bonne boulangerie Bio qui se trouve a figanieres. J’ai tout acheté en local, des produits de qualité (mais pas donné) mais ca m’a couté 30 bornes en bagnole pour faire mon tour des producteurs locaux. Bref, le bilan carbone final, il est pas terrible (mais bon je conpense en brulant de l’ethanol dans la voiture).

1 J'aime

Tu centralise et externalises égoistement les coûts oui, c’est le principe.
Et la conséquence c’est que la charge sociale augmente pour compenser.
L’infographie communiquée par Fab’ en est l’illustration.

Cela reste à démonter.
Bruxelles comme d’autres villes interdisent maintenant aux camions d’entrer en ville.
Ils doivent s’arrêter en périphérie et transborder dans des véhicules plus petits qui peuvent entrer en ville.
Je n’ai pas accès aux statistiques ni a tous les facteurs qui entrent en jeu pour décider de cette politique, mais j’imagine qu’il y a de bonnes raisons pour imposer cette façon de procéder.

Pour ma par, j’attends que le commerce local vienne à moi.
Je profite du marché local qui regroupe des artisans locaux pour aller faire mes emplettes.
J’ai la chance que ce marché se tienne à 3 minutes à pieds de chez moi.
Une épicerie locale effectue aussi des livraisons une à deux fois par semaine.
J’habite dans un zone très rurale et pourtant 80% des besoins me sont accessibles à pieds.
Et ce n’est pas un hasard ni une fatalité, c’est parce qu’il y a ici une volonté politique et sociale qui rend ce mode de vie possible.

2 J'aimes

Parlons des coûts en France nous n’avons pas la chance d’avoir l’equivalent Des ravels (anciennes voies ferrées transformées en piste cyclables) sinon je ferrais du vélotaf et je ne risquerais pas ma vie en VDM sur route et voilà une sacrée économie de réalisée pour moi et la planète me dirait merci :smile:

Si si ça existe, dans les Vosges, en Alsace et certainement ailleurs !

1 J'aime

Oui mais loin d’etre À la même échelle nous ici nous avons l’eurovelo 3 mais en belgique ça passe partout :wink: et ça roule !!!

c’est parce que toutes les voies ferrées ne sont pas encore démantelées !!! (et c’est pas plus mal…)

Attendons la suite pour le démantèlement :sob:

Ou achète un vélorailtaf :wink:

1 J'aime

Je vote Roudou :slight_smile: De notre côté, dans une ville de 8000 habitants on arrive aussi à consommer local soit à pieds, soit en vélo. Il y a des marchés, nous sommes à l’amap, on fait le complément avec le petit magasin d’à côté. On y arrivait aussi à Nancy. Si tu n’as rien à côté de chez toi, il y a souvent soit une association ou une « ruche qui dit oui » avec des producteurs locaux, ca permet de regrouper tous les achats. Et on est souvent surpris en montagne, ils sont encore plus organisés pour ce type de commerces alternatifs.

Et peut être que tes produits te coutent un peu plus cher mais ils sont bons, tu n’auras pas utiliser ta voiture et ca c’est moins cher! En plus, ca te permet de connaitre les producteurs et de savoir comment ils travaillent et de comprendre le prix.