[CR] Megavalanche 2014: Mega boue

La semaine derniere j'étais a l'alpe d'huez pour la semaine de la Megavalanche qui ne seras pas pour moi comme a retenir dans les annales du plaisir.

On arrive a Allemont le vendredi 4 Juillet pour y planter la caravane et passerdonc les 10 prochains jours la haut.
Déja la semaine débute mal avec mon oncle (le beau frere a mon pere) qui décede le vendredi soir :frowning: Ceci va nous obliger a rentrer lundi apres midi sur Nice pour les obséques mardi et remontée la haut mardi dans la soirée.
Bref, samedi et dimanche on roulera donc quand meme dans des conditions plutot pas mal, des pistes toutes euves façon billard, même la piste des chamois de 2700 a été refaite. On se fera un glacier samedi puis encore un dimanche avec un anglais rencontré sur le forum pinkbike et des conditions vraiment pas mal.
Sauf que le samedi, j'ai un probleme avec mon frein avant. Je le perd completement a la sortie du glacier et je suis obliger de rentrer sur l'alpe avec juste le frein arriere. Hormis 2 ou " passages a pieds, tout le reste passe sans trop de soucis avec seulement le frein arriere sur la cristalliere. Retour donc a la voiture, recuperation du frein de mon enduro pour montage sur le DH.

Lundi matin c'est un petit ride court de 2800m vers Allemont avant de partir.
Retour Mercredi donc. Les conditions depuis lundi n'ont pas arretés d'etre mauvaise et mercredi il fait carrement froid et il pleut / bruine / neige fondue / neige (suivant l'altitude).


Un autre gars du forum Pinkbike venant d'asutralie campe avec nous a Allemont et on decide donc de monter au glacier avant le rush du jeudi.
Les conditions la haut sont pas au top. Il neige abondament, il fait -4°c mais heureusement sans vent. Hormis les doigts gelés les conditons pour rouler sur le glacier sont tres bonne. Une petite couche de poudreuse de 5cms sur le dessus et une neige dure en dessous => ca roule de partout en accrochant pas trop mal :slight_smile:
La suite de la cristalliere est toute recouverte de neige (hormis le sentier plutot clair). On aura de la neige jusqu'a au dessus de l'alpe d'huez (env 2200m je pense), puis de la neige fondue et enfin de la pluie. La c'est moins marrant par contre et on se repeint completement.

Autant sur la partie haute dans les cailloux, pas de problemes d'adherence autant dans les alpages, c'est plus la meme histoire. Les parties dans la foret sur les racines, c'est carrement holliday on ice. Par contre la boue restant assez liquide, ca reste roulable. Mais question fringues et VTT on se met plus que minables.

.

la suite dans un autre post.

Donc question fringues ca donne ca:

Mercredi j'en profite pour aller voir Hope pour mon probleme de frein. Ils me renvoient chez Rocky Sport qui n'a pas les outils pour le Moto V2. Bref j'ai ma pochette de joint et je decide donc d'aller revoir Hope jeudi.

Jeudi, les conditions sont mauvaises le matin mais un poil mieux dans l'apres midi. Mon pere decide de se faire une journée sans VTT pour s'economiser avant la qualif du vendredi. il ira donc a pied reconnaitre la partie haute sur les dalles de 2800m.
Le temps est froid, encore plus froid que la veille, a 2800m il y a un vent terrible avec des temperature dans les 0°c. On va pour faire la reco du haut de la qualif mais on apprend alors que le depart se fera a 2700m et non pas 2800m pour cause de conditions météo. Je vois alors mon pere qui ere dans les dalles de 2800m pour bien reconnaitre pour lui annoncer que finalement il vient de se perler les c*** pendant les dernieres 30min pour rien. Bref la piste des chamois memes detremps passe de toute faàon presque comme sur le sec. Les passerelles en bois qui sont la partie la plus chaude du parcours ont etes recouvertes d'un matelas anti derapant qui fait pas mal son affaire meme avec de la boue dessus.
Par contre, comme il pleut moins que les autres jours, la joue dans la foret a la fin du setnier du poutran est devenue immonde. Le passage boue /racine n'est plus qu'un infame bourbier de terre collante. meme plus besoin de freiner, la boue bloque les roues du vélo et fait office de frein moteur tellement efficace que certaines sections se font a pied. En voyant ca, on se dit que si les conditions ne s'ameliorent pas, ca va etre un enfer.
A la fin de la journée le recupere mon frein chez Hope et je redescend par le sentier de la foret de l'ours qui lui est rouable nickel vu que personne ne passe dessus.

Vendredi: Allllaaarrmmaaaaaa, c'est le jour des qualifs.
Mon pere a le numero 27 donc seconde ligne de la premiere vague et moi le 622 donc premiere ligne de la quatrieme vague :slight_smile:
Au depart de 2700m ils ont fait quelques chicanes donc la premiere qui passe direct dans un gros névé (pouquoi, hein, pourquoi???).
Le temps est pas trop mal, avec meme un peu de soleil par moment. Enfin un peu de répit dans cette semaine pourrie.

Je regarde partir les vagues avant moi et il y a un crash dans presque toutes les vagues dans les 20 premiers metres...

Bref, arrive ma vague. Vu que je suis le 22ieme sur 25, il me font donc rentrer presque en dernier et le choix de ma place dans ma ligne est déja choisi pour moi. C'est tout a droite, dans les rochers... bref pas terrible pour l'acceleration, par contre je vais etre a l'extérieur pour la chicane dans la neige ce qui devrait etre plutot bien.
Panneau 1min.... la musique qui commence.... puis 30s, on regarde plus que la rubalise devant nous. Un gars a coté de l'organisation gueule 2 ou 3 fois: "Bouger pas!!! Bouger pas!!!" Le Alaarmma commence, puis la musique repart et les rubalises se levent. Et la, c'est la guerre.. On appuie a fond sur les pedales pour faire decoller le DH par rapport aux Enduros, je me retourouve dans les gros cailloux, m'en sort sans trop de soucis, arrive dans ne névé sur l'exterieur. c'est le border devant, je coure un peu, je reprendre les pedales, et j'appuis comme un taré dessus pour les prochaines grandes courbes... Je passe deavant la gare du DMC et j'arrive rapidement dans les premieres virages de la piste des chamois.
30s de course, je suis déja dans le rouge en souflant comme boeuf. mon depart semble etre pas trop mal mais impossible a dire a ce moment en quelle position je suis.
La piste des chamois est defoncées avec toute cette pluie et tous ces passages. Plus rien a voir avec cette meme piste en debut de semaine. Le spad de Dh est clairement a son avantage. Je vais a mon maximum en sachant que la course est longue. Le gars devant moi est pas tres loin mais descend grosso modo a mon rythme. J'arrive sur les passerelles, personne devant ni derriere, ca passe nickel. la reception du petit drop a la fin de la passerelle est defoncée et tout dans la boue mais ca passe. je remerci au passage le mash guard qui me permet de conserver un masque a peu prés propre.

Le rythme dans 2700m est soutenue, versla fin je commence a sentier de la fatigue dans les mains mais je lache rien car je sais que la fin est proche. Juste avant 2100m un gars me double au passage du ruisseau, il se sort dans la courbe suivante mais reussi a revenir sur la piste juste avant moi. Je passe a 2100m, legere remontée, un gars me passe, ensuite ce sera les virolos de la piste qui descend jusqu'au col du poutran. Un gars est plus lent dans ces virolos humides, impossible de double a cet endroit, je lui met donc la pression. Les virages s'arettent et laissent place a un pedalage pour aller vers le col. J'en profite pour liberer les watss dans les jambes et je grille donc au pedalage un gars en Enduro avec un spad de DH :slight_smile: C'est jouissif et l'entrainement de l'hiver paye :slight_smile:
J'attaque la section le long de la route avec personne devant ni personne derriere. Ensuite c'est le passage dans l'alpe d'huez avec au passage une camionnette qui fait une manoeuvre en plein de la piste. Je re grille un autre gars au pedalage et ensuite c'est enchainement de grandes courbes dans la station. Une rubalise qui se referme pas vue, une ptite erreur de trajectoire et le gars me repasse devant ainsi qu'un avion qui deboule de nul part et qui fait l'interieur au gars de devant un peu chaud. J'attaque alors la derniere section de la piste qui descend a Huez village. un gars sur le long du parcours compte et dit alors 18 -- 19... Bon ça, vu que les 23 premiers sont en mega internatinale du diamnche matin, je suis dedans. La je vais rien lacher jusqu'au bout. Je suis un gars dans les dizaines de relves de cette piste avec d'autre derriere moi. En fait on sera un petit train de 5 riders a 1-2 s d'intervalle chacun avec un gros trou de 30s devant nous et 20s derriere. Je lache rien, meme dans la derniere partie un peu bouillasse dans laquelle je ne suis pas tres a l'aise. Le gars de derriere me met la pression mais je relance comme un bourrin a chaque sortie de courbe. Je suis alors assez frais a ce moment la pour me le permettre. Arrivée sur la route d'Huez, virage 180° vers le village. Je met les gaz mais le gars de derriere en a encore plus que moi avec son enduro. bref, il me passe a 20m de ligne d'arrivée.

Verdict, je fait 19 de ma vague donc qualifié pour la mega du dimanche et a 3'30 environ du premier de ma vague.

Je telephone a mon pere pour savoir ou il est => Au centre medical. Il a chuté sur les passerelles de bois a cause d'un gars qui mis son vélo sur les passerelles devant lui. Sortie sur la gauche, OTB dans les rochers. Bilan, un petit bout de l'omoplate cassé :frowning:
En soit, c'est pas tres grave, pas d'operations ni rien, juste 4 semaines le bras en echarpe, mais ca fait quand meme chier :frowning:

La suite dans un autre post

Bref, de Huez je descend alors jusqu’a Allemont via la foret de l’ours. La prend la voiture, je remonte a l’alpe d’huez, je recupere mon pere avec son bras en echarpe, on recupere aussi le vélo, on redescent a Allemont et finalement je repart rouler un peu en fin de journée et j’en profite pour recuperer mon numero de ligne le soir. Sauf que je croyais que c’etait a 18h et en fait c’est 19h, bref je poirotte donc la haut avant de redescendre par le sentier du poutran puis le boulangeard. Etonnament, la fin du poutran est moins gadouilleuse et ca passe sur le VTT. Sauf que le sentier est detruit… :frowning:

Samedi: temps degeulasse, et c’est la mega Ladie et Challenger. Depart a 2800m et non pas au glacier. Pendant le matin, je remonte mon frein soi disant réparé avec comme objectif de le tester dans l’apres midi. On va voir les arrivées des participants de la mega du jour et ca fait pas envie. Plus aucun a des lunette car voit rien, sont tous recouvert de boue de la tete au pied et tous les vélos sont de la meme couleur: marron. Certain arrivent en bas avec un tas immonde a la place de ce qui etait le derailleur… Un bout vers le haut, un autre vers le bas et au milieu de la boue bien collante. On voit Suzie qui vient de la terminer et qui nous confirme que toute la partie dans la foret etait tout simplement un enfer…

Le temps ne s’ameilore pas et du coup, je roule pas de la journée (erreur, grave erreur)…

samedi soir, 20h, je prepare mes affaires, je gonfle mes pneus. A 22h, le pneu avant a perdu toute la pression!!! WTF!!! Bref, je le change, en met un autre avec un chambre a air.
On apprend aussi que la mega partira a 10h le lendemain au lieu de 9h et que la mega amateur et les affinitys stopperons a l’alpe d’huez.

Diamnche matin, reveil 6h, bus a 7h, DMC a 8h pour unae arrive sur le glacier vers 9h30… Et la c’est le drame. Avec le vélo vertical dans toutes les telecbaines, une fuite sur la membrane m’a fait perdre toute l’huile du frein… Je suis donc sur le glacier sans frein avant :frowning: Me voyant pas faire toute la descente comme ca, je declare forfait et je redescend a l’alpe en telecbaine absolument dégouté!
Je passe chez Rockey sport pour laisser le vélo. En fait, c’etait la membrane du reservoir sui donnait. Visuellement tout va bien. Le velo horizontal aussi, donc en pression ca marche. Sauf que en mettant le vélo vertical ou bien avec les chocs, l’huile se barrait par le petit trou de la mise a l’air. bref ma Mega a ete ruinée par une membrane a 6€!!! On change cette satanée membrane et je peux enfin re rouler un peu en fin d’apres midi. Ca tiendra plus de 2300m de D- donc probleme résolu. Juste un jour trop tard :frowning:

j’aurais pas du demonetr le frein de mon enduro :frowning: Erreur de débutant que j’ai fait.

Lundi, on charge tout dans la caravane et on repart dans le Sud. Evidement, depuis il fait beau…

Ah put… pas cool ça :frowning: :frowning: En lisant ton texte, quand tu explique que tu as remonté le frein Hope en lieu et place de celui de l’enduro monté en secours un petit voyant s’est allumé dans ma tête. Perso, j’aurais pas remonté le Hope et j’aurais joué la sécurité. C’est vrai que bacher pour un truc à 6Eur. Remarque tu as eu de la chance, imagine qu’en pleine course pffffttttt…plus de frein avant et que tu te soit mis grave au tas …

Hello
justement hier j’ai regardé la vidéo tournée par le mec qui finit 2e, ben je serai les fesses sur ma chaise de peur de me gameler à sa place :slight_smile:
on voit bien la partie boueuse ou tout le monde est à pied, je pense qu’ils ont tenté un autre set de pneu que les autres et çà a marché:)
en tout cas, moi je suis mort plein de fois pdt la descente ^^

Sans compter le nombre de lancés de Cannondale :slight_smile:

Ok je :arrow_right:

Pas de bol pour le coup du frein, mais c’est sûr t’aurais dû garder celui qui marchait : « le mieux est l’ennemi du bien » dit le proverbe.

Sinon, tu racontes bien ! j’ai fait les descentes avec toi, sans prendre un seul gramme de boue 8)

Oui je m’en veux a mort… En fait je comptais tester le frein le samedi. Et la météo en a decidé autrement et du coup j’ai pas testé. J’aurais remonter le frein de l’enduro dessus…

Sinon en fait ca arrive au fur et a mesure avec une garde qui disparait donc tu t’en apercois et ca te permet d’anticiper. Si ca m’etais arriver en plein course, ben j’aurais fait ce que j’aurais pu et y allant modo et a pieds dans les passages raides.

Apres les conditions etaient tellement merdiques que c’etait pas vraiment dangereux dans la foret. C’etait limite tu devais pousser ou alors tu te gauffre a 5 a l’heure et glisses sur le cul. Dangereux, non, merdiques, ca oui.

Par contre je suis passé ensuite le soirr par le sentier du paravalanche, et il est tout simplement detruit. Y a des tranchées de partout dans tous les sens, des coupes dans l’herbe dans tous les sens. Bref, la station va avoir un ters gros boulot pour remettre en etat les sentiers.

j’ai plutôt l’impression que c’est le cannondale qui m’aurait lancé :slight_smile:

C’est le problème des rencontres de masse : dès que la météo est mauvaise, s’il ne pleut pas suffisamment, tu obtiens une pâte immonde qui glisse et bloque les roues (et encore imagine avec des cantis ce que ça donnait … remember Crapauds 1997 1998 1999) et aussi, ça ruine les sentiers. A l’Alpe, il s’agit de pistes VTT, c’est pas trop gênant, mais sur les sentiers piétons, c’est pas top pour notre image.

C’est pas le moment de troller sur la marque de freins à disque, hein ? :-p

on est d’accord ! avec des Hope ça ne serait pas arrivé :smiley:

Bon en voyant ca:
pinkbike.com/news/the-2014-m … -2014.html

surtout vers la min 30 en sachant quele gars fait 2 a la mega, ca apaise mes regrets…

“Mercredi j’en profite pour aller voir Hope pour mon probleme de frein. Ils me renvoient chez Rocky Sport qui n’a pas les outils pour le Moto V2. Bref j’ai ma pochette de joint et je decide donc d’aller revoir Hope jeudi.” (SIC)

JDCJDR … :stuck_out_tongue:

C'était ça la blague justement :mrgreen:

Oui mais bon…ce qui se conçoit bien, s’énonce bien…c’était des Hope…voilààààààààààààà :mrgreen:

J’avoue, j’avoue…

Mais bon c’est mon premier gros soucis en 14 ans de Hope…

En discutant avec les gars de Rocky sport, ils preferent les Hope car on peux toujours les reparer et les pieces ne coutent pas cher. Les Avid, magura et autre Shimano, un probleme conduit souvent au remplacement complet du frein faute de pieces détachées :frowning:

En tout cas, sympa ton cr malgré la casse

Je plusoie…a mettre en musique sur VttNet

Allez ma video de la qualif… Parti premiere ligne, arrivée 19ieme.

PS: j’arrive pas a mettre lien en clickable ou encore mieux en preview de type embeded => c’est le triple / qui mettait la grouille.