CR: Enduro Oppidum des Arcs

Dimanche 30 Mars j’ai fait ma premiere course d’enduro.
4 speciales au programmes pour 1300m de D+/D au total letout sur une
trentaine de kilometres.
Le principe etait pas mal, on part a trois en meme temps en ordre inversé
c’est a dire avec les meilleurs a la fin. Environ 300 inscrits, j’herite du
numero 44 et je roule avec 2 potes a moi qui marchent tres fort. Un a
d’ailleurs gagner quelques Maxi en master dans le passé avant son accident
de moto en 2012.

C’etait vraiment sympathique mais par contre qu’est ce que c’est dur.
Autant pour les liaisons, aucun probleme, on passait notre temps a doubler
les gars et on arrivait minimum avec 20min d’avance sur notre horaire.
L’entrainement paye, y a pas de doutes.

SP1 : 200m de D- pour 3,5 Kms. Un depart un peu rapide avec un saut et un
virage juste apres. Mon pote observe et se dit qu’il faut faut pas se
sortir sur le saut en allant trop loin. Il demarre et se sort direct et
fini dans l’arbre. Pas de bobos, mais il perd du temps. Apres ces 50
premiers metres assez rapide on attaque une section avec que des virages
serres en devers. Vu le nombre de gus qui sont passés avant nous, tres dur
de voir les bonnes trajectoires et je me tanque souvent en bas dans la
trace la plus evidente mais pas la plus efficace. Il ya souvent de petites
remontées, du coup faut relancer comme un ane tout le temps. Bref je suis
dans le rouge de suite…
Puis environ au milieu de la speciale, un mur nous attend. Un immonde coup
de cul super raide qui en arrivant frais dessus est deja limite a passer
sur le vélo pour moi donc en arrivant dessus cramé et dans le rouge, ben
ca passe que 50 % sur le vélo, le reste en essayant de courir. Le reste
de la speciale est moins pîegeux mais pas tres pentu donc faut pedaler
tout le temps ou presque.
Bref, dure dure cette SP1.

SP2, 300m de D-, pas de montée dans la speciale, des parties assez rapide
dans des sentiers etroits avec des arbres qui passent des fois prés (mon
horreur), des longues courbes, quelques passages techniques, une portion de
pedalage au milieu en faux plat descendant et un final plus raide avec pas
mal de virage. Bon je connaissais cette piste donc pas de grosses
surprises, et surtout nettement moins physique que la premiere.

SP3, 200m de D-, depart rapide commun a la SP1, puis quelques virages en
devers (encore) entre les bois, mais moins physique que la premiere partie
de la SP1. Ensuite du bonheur, un enchainement de virage gauche droite (2
tables au milieu aussi) tous releves avec des beaux appuis pas endommages
du tout par les passages des autres concurrents. Du bonheur, c’est la fete
du pilotage et un final un chouia plus technique. Je connaissais cette
seconde partie, donc ca aide.

SP4 , un peu plus de 300m de D-, tres diversifiée. Je connais et pourtant
sur la partie haute je me trompe de trajectoire sur uen dalle rocheuse,
prend 50cms trop a gauche, ca passe pas bien, obliger de m’arreter. Brefu
du temps de perdu. Ensuite ca s’enchaine bien, faut un peu pomper dans les
enchainements de virages, le tout emmenant sur une partie de pedalage pas
tres longue suivie d’un coup de cul de 20m de long qui fait mal aux jambes.
Ca envoie dans uen partie plus descendante avec de la visibilté sans
soucis puis on re rentre dans les bois. C’est super technique, quelques
virages avec remontée derriere mais tres courte donc ca passe tout sur
l’elan. Par contre ma roue avant heurte uen mini souche que j’ai vu, ca me
desequilibre, je met un genou a terre, encore quelques secondes qui
s’envolent.
Derniere partie a flanc de colline avec la riviere en dessous, c’est
rapide, quelques pifs pafs, ca defile. Par contre je me fait rattraper, je
freine dans un endroit un chouia plus large pour laisser passer le premier
sans reflechir qu’un second arrivait derriere. Obliger de trouver un peu
plus loin un endroit pour le laisser passer en m’arretant.

Je fais 20 en Master 1 soit dans le 1er tiers et 75 au scratch soit
également dans le 1er tiers.

Quelques reflexions sur ces fameuses courses d’enduros.

1/ C’est tres different de ce que j’avais deja fait. Les Maxi ou autres
Mega sont en fait pas vraiment comparables.

2/ C’est super physique et ca demande enormement de puissance instantanée.
Je pense que c’est le truc le plus physique que j’ai jamais fait. Peut etre
du au format, moins de 10min ou il faut donner le max tout le temps. Par
rapport aux Mega ou Maxi c’est plus court mais c’est moins descendant donc
il y a moins de periode pendant lesquelleson peux faire descendre le
cardio. Ensuite le type de parcours a mon sens plus de relance que ce que
l’on trouve en DH marathons.

3/ Aller vite sur ce type de sentier sans connaître est tres diffile et
mene rapidement a l’epuisement. Les sentiers sont tous tres etroits, avec
des arbres qui passent toujours pres et jamais de visibilité a plus de 10m
devant soi. Bref, tres dur de ne pas faire d’erreur.

4/ Faut de l’experience pour etre performant sur ce type d’epreuves. Je
pense que la clé c’est d’essayer de faire le moins d’ereur possible pour
eviter d’essayer de les compenser a la relance en pedalant comme un ane et
donc en se mettant dans le rouge en 30s.

Ce qui serait interessant un jour, c’est un enduro avec du HPman, du Koyote et du Francky …Tadam !!! le combat des Chefs :wink:

Dommage que ce ne soit plus de mon age un truc comme cela, ca a l’air vraiment sympa, plus l’essence du VTT, que la DH par exemple et le grand barnum qui va avec.

c 'est pour ca qu’un enduro comme celui de la blanche aurait été top !
j 'ai mis longtemps avant de comprendre qu’il ne s’agissait pas des arcs en savoie !

Je pense pas que l’enduro soit plus l’essence du VTT que la DH. La descente est quand mme la discipline la plus ancienne du VTT.

Par contre les enduros sont a mon sens des épreuves trés dures et bien moins accessible que ce que l’on pense. La descente marathon est a mon sens bcp plus ouverte. L’enduro des Arcs est considéré comme facile. Celui de sospel le WE dernier c’est plus de 1800 ou 1900m de D- avec moins de 40% des participants qui sont arrivés a se classer et finir.

Pour moi l'essence du vtt ce n'est en tous cas pas d'aller taper des chronos sur des pistes préparées. Attention j'aime bien la DH hein ? L'enduro utilise les chemins naturels, des traces qui n'ont pas été créé pour le vtt. Je préfère retrouver les sensations que j'ai dans la nature sur mon vtt . En cela les courses d'enduro se rapprochent plus de ec que j'aime, et des types qui dévalaient sur des clunkers les pentes du mont Tamalpais

La plupart des Enduros empruntent des pistes qui sont amenages pour les VTT. Comment tu crois que les speciales essayent de rester secretes?? Les sentiers historiques n’ont rien de secrets et sont sur toutes les cartes.
L’enduro des Arcs c’est 90% des descentes ouvertes uniquement pour le VTT.
Les pistes sont egalement preparés car les obstacles naturels qui sont trop dangereux sont amenagés

Koy a fait des Enduros sur des sentiers naturels, qui sont en temps normal plutôt utilisés par des piétons et surtout sans aucune préparation.

hum oui la plupart des enduro se déroulent sur sentier naturel , !

voyer que c 'est une vrai liste, ici on pourrais presque pas etre d’accord :slight_smile:

Pas dans le sud en tout cas…
Ici c’est principalement des sentiers fait pour le VTT. Il y a un peu de sentier historiques mais c’est a la marge.
Si tu fais un enduro sur sentiers connus ils vont etres limés et sur limés pendant les semaines qui précedent les courses.
Déja que ceux qui sont censés etres secrets sont limés… :unamused:

C’est à l’organisateur de gérer son événement. Koy pourrait nous le préciser, mais je crois que pour la Bivouac peu de pilotes connaissaient les itinéraires.

Maintenant, secrets, connus, ou pas, je retrouve plus l’esprit de ma pratique personnelle dans l’enduro (course ou pas au demeurant) que dans la DH en station, avec remontées mécanique et pistes hyper préparées (certaines ressemblent à des terrains de BMX). C’est une histoire de goût.

pour repondre rapidement selon mon avis, je pense que l’enduro, et plus encore aujourd’hui ce qui est appelé all mountain, n’est tout simplement que l’aboutissement des première pratique du vtt au sens large, (pas la première pratique historique) donc a mon sens c’est normal de se retrouver dans cette pratique !

Lespremieres fois qu’une course d’enduro est fait a un endroit, oui ca reste assez secret. Mais des que l’evenement a quelques années les pilotes commencent a connaitre le coin et il devient difficile de laisser les speciales secretes.
Apres les pistes autoroutes en station c’est marrant 5min mais j’aime les pistes techniques. Et les pistes techniques avec du flow, des drops, des sauts et des trucs a la con comme on trouve en BC, la c’est l’extase :slight_smile:

en BC ? c 'est quoi. ?

Tu vois la CB ? et ben c’est la même chose mais en anglais :mrgreen:

BC = British Columbia…
Ouhh va falloir te faire une education toi:)

ok on commence quand dans le verdon !

WE du 17 Mai?

he non dabonet (j’ai posté sur autre sujet !!)